Rumeur et Catastrophe …

Comme toujours lorsqu’un événement aussi violent et inattendu se produit, les conséquences sur la population sont terribles.

Il s’ensuit une réaction d’hypersensibilité sur les citoyens, qui à leur manière exorcisent le mal qu’ils viennent de subir : les gens parlent….de tout et de n’importe quoi parce qu’il faut bien faire sortir le mal, la violence à laquelle on vient d’assister.
Peut être aussi parce que l’on s’est senti impuissant face aux éléments, alors il faut compenser cela, et “dire” devient un exutoire.
Il est bon de rappeler que chacun réagit avec sa propre perception, et que ce n’est pas dans ces moments là que l’on risque de changer la nature humaine: au contraire la personnalité de chacun est amplifiée, voire exacerbée.

Ainsi, le râleur demeure râleur et continue d’enrager contre ce qui ne fonctionne pas, et ne se rend même pas compte que l’objet de sa colère est rendu dérisoire par la situation nouvellement créée: il y a ceux qui ont râlé d’avoir perdu le contenu d’un frigo, leur connexion internet ou encore d’avoir trouvé un commerce fermé, ou non approvisionné.

Le médisant, lui s’en donne à cœur joie, il a du pain sur la planche à voir réagir avec plus ou moins de rapidité et d’organisation les autorités dans une situation reconnue comme exceptionnelle: ainsi les remarques ne manquent pas sur l’inefficacité des secours, le manque de prévoyance ou la désorganisation des élus…

Le voyeur, lui est à la fête, il a de quoi alimenter sa conscience en histoires nauséabondes jusqu’à la fin de l’année: il vous suffit de regarder certains reportages, photos, ou d’entendre dans la bouche de chacun raconter avec force détails des images horribles… : les cercueils qui flottent sur la Nartuby, les voitures occupées qui basculent dans le gouffre…

Le jaloux exulte, il prend sa revanche sur des mieux lotis que lui qui ont tout perdu ou sont dans la peine, et avec ceux qui en ont réchappé il crée la rumeur, en les accusant de s’enrichir, de profiter de la situation: voir la rumeur qui a courue sur le gérant de l’Hyper U, avec en toile de fond des relents d’antisémitisme, sur les commerçants ou entrepreneurs taxés d’opportunisme alors qu’ils faisaient leur boulot.

Le parano s’éclate, il règle ses comptes : décidément « on » nous en veut vraiment, pour avoir fait des lâchers d’eau intempestifs au niveau d’un prétendu barrage, « on » a aussi volontairement pollué l’eau…

Le mytho se régale, quand il pense à ces dizaines de cellules du centre pénitentiaire de Draguignan restées fermées…. : « Vous verrez le bilan des disparus…., vous allez voir ce qu’on va trouver là dedans à la fin !! » Ben….rien !!!

N’avez vous pas eu peur aussi de ces bandes de pillards armés qui prennent d’assaut les grandes surfaces surveillés du ciel par les hélicos et des bataillons entiers de CRS qui quadrillent le terrain !!
Voilà le côté obscur de la nature humaine, qu’il faut éviter de relayer imprudemment, car, c’est bien connu, la rumeur fait boule de neige…..et là c’est plutôt de pluie qu’il s’agit, non ?

–         Quoi, il aurait neigé juste après ??
–         Encore une rumeur ???….ou bien c’est vrai ??
–         Tu rigoles, c’est sûr !!
–         D’ailleurs, j’ai même entendu dire qu’il était tombé des grêlons, alors de la neige, ça ne m’étonne pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *